logo de Bleu Pétillant

SEO, SEA, SMO : quelles sont les différences ?

Dans la course à la visibilité sur internet, de nombreuses stratégies ont peu à peu fait surface, toutes parées de leurs propres outils. Cette diversité de techniques a donné naissance à un véritable jargon.

Complexe, étendu, limite barbare, il se nourrit d’anglicismes, d’abréviations et d’une armada de sigles : SEO, SEA, SMO, SEM, MMA, SMS, M’MS…

Face à cette ribambelle de raccourcis, il est facile de se noyer. Pour y voir un peu plus clair, voici le deal : un petit plongeon dans le monde du référencement, le paradis des acronymes.

SEO, SEA, SMO, définissons tout ça !

Qu’est-ce que le SEO ?

Le Search Engine Optimization – abrégé en SEO – est ce qu’on appelle en français le référencement naturel.

Le SEO correspond donc à un ensemble de techniques utilisées pour faire grimper un site dans les résultats d’un moteur de recherche comme Google. Lui offrant ainsi une plus grande visibilité.

Pourquoi naturel ? Tout simplement parce qu’un moteur de recherche fonctionne avec des règles et qu’il est “naturel” de les connaître et de les respecter pour hisser son pavillon vers le podium des résultats. Dans le mode d’emploi du référencement, certaines règles sont stables et concrètes, alors que d’autres sont plutôt vagues, mais toutes sont en évolution.

Il est donc capital de continuer à se pencher sur l’évolution de ces règles !

En vous appliquant à une rédaction régulière de contenus web SEO, vous ne pouvez que progresser plus rapidement sur l’échelle des résultats établie par Google et quelques autres. Et cette marche en avant sera encore plus nette si vous confiez la réalisation de vos écrits à une équipe de rédacteurs SEO professionnels.

Qu’est-ce que le SEA ?

Contrairement au SEO, le SEA – ou Search Engine Advertising – consiste lui à contourner cet amas de règles de référencement. Aussi simple que ça ? Oui et non.

Le SEA est ce qu’on appelle en français le référencement payant. Il s’agit là de s’acheter une place de choix dans les résultats de recherche, via des outils généralement dirigés par les moteurs de recherche eux-mêmes. C’est par exemple le cas de Google avec leur outil Google Ads.

Qu’est-ce que le SMO ?

Le Social Media Optimization – ou SMO – échappe un peu à cette opposition systématique que l’on fait entre le SEO et le SEA. Menant sa barque sur une mer différente, le SMO se concentre, lui, sur les réseaux sociaux.

Il regroupe l’ensemble des outils et stratégies qu’une entreprise peut mettre en place pour augmenter son référencement sur des réseaux tels qu’Instagram, Twitter ou Facebook.

Compte tenu de la visibilité non négligeable dont bénéficient ces différentes plateformes, le SMO utilise souvent des techniques basées sur l’interaction et le partage de ses utilisateurs. Objectif : créer une communauté fédératrice, apte à soutenir votre marque ou vos produits, au point de les recommander.

On peut noter ici que le cas de Youtube est quelque peu différent. En effet, le géant de la vidéo – appartenant à Google – est plus directement mis en avant dans son moteur de recherche. Par ricochet, il est facile de comprendre que Youtube est un point central dans la stratégie SMO de nombreux acteurs.

Avantages et inconvénients de chaque stratégie marketing

Le pour et le contre du SEO

Le SEO se distingue par son faible coût.

Sur papier, une stratégie SEO peut même être 100% gratuite, à condition de rédiger soi-même les contenus de son site. Mais comme on l’a vu, les services de rédaction d’une équipe professionnelle peuvent vous faire gagner un temps précieux.

Le recours à cette “passerelle de mots” vous demandera d’office un minimum d’investissement. Bleu Pétillant peut vous éclairer très concrètement sur ce point (lien contact), puisque c’est une mission que nous réalisons régulièrement pour de nombreux clients.

Une stratégie SEO gagnante est en mesure d’associer votre nom à un capital de confiance important. On peut en effet souligner que les premiers résultats d’un moteur de recherche sont, pour beaucoup, un symbole de fiabilité absolue.

Le SEO est également une stratégie à long-terme ce qui signifie deux choses:

  • Que les résultats sont durables ;
  • Que les résultats prennent aussi un certain temps pour se mettre en place.

Ce dernier point est certainement celui qui fera tiquer certains lecteurs, mais cette vérité doit être connue avant de s’embarquer : le SEO ne peut pas garantir des résultats immédiats.

Le pour et le contre du SEA

Le SEA a pour atout majeur son instantanéité. Pas question ici de grappiller lentement les places dans les résultats de recherche. Avec le bon budget, une première place peut être vite obtenue sur le mot-clé de son choix !

Mais voilà, on arrive au plus gros défaut du SEA : son coût.

En dépit de la rentabilité tangible du SEA, il faut bien constater que toutes les entreprises ne disposent pas d’un budget adapté pour s’installer durablement sur le podium des résultats.

Dès l’instant où le financement de la campagne est interrompu, le référencement l’est aussi.

Vous perdez donc immédiatement votre place de champion.

Le pour et le contre du SMO

Le premier avantage du SMO, et pas des moindres, est qu’il n’a pas de concurrence directe.

Il peut agir aussi bien comme complément du SEO, comme du SEA, ou même de façon autonome.

Au-delà de ça, le SMO est a priori plus humain. Il se base sur le contact avec la communauté, la rendant fidèle et fédératrice, et a une grande capacité à accroître l’e-réputation de quiconque le pratique.

Attention cependant à confier cette tâche aux bonnes personnes : un bad buzz aura beau vous faire connaître, il n’est généralement désirable pour aucune entreprise.

Malheureusement, il faut constater que le SMO n’est pas idéal pour tous les corps de métiers. Certaines branches trop spécifiques ou permettant peu de contenu visuel auront du mal à faire cette transition. Si tel est le cas, l’externalisation de la tâche ne pourrait pas vraiment les aider.

Lequel est le bon pour moi, du coup ?

Vous l’aurez compris : aucune de ces stratégies n’est parfaite. Et surtout, aucune ne peut se suffire à elle-même.

La question à se poser est donc plutôt celle du dosage. Il faut établir une stratégie maîtresse qui inclura le bon mélange des différentes techniques existantes. Et déterminer ce mélange quand on s’y connaît peu, non seulement c’est très hasardeux, mais cela peut prendre longtemps.

Concocter une potion sans connaître les ingrédients ? Voilà bien le risque à fuir ! Dans le vaste labo de la communication, vous perdriez trop de temps à tester les combinaisons … et les résultats pourraient être catastrophiques !

Heureusement, il existe dans ce monde certains chimistes qualifiés pour vous aider à trouver le bon remède.

SEO + SEA + SMO = SEM, la clé équilibrée du référencement

Le SEM – Search Engine Marketing – désigne ce mélange SEO, SEA et SMO dont le dosage vous est propre. Il représente l’objectif à atteindre pour toute stratégie de croissance qui se veut sérieuse.

Un SEM bien calculé est sans aucun doute le boss final du référencement sur Internet. C’est la stratégie ultime pour générer des leads, doper votre présence digitale, obtenir une position de choix et la garder. Pour étudier cette recette idéale, n’hésitez pas à contacter Bleu Pétillant pour en parler de vive voix !

Nathan D'Ercole

Nathan D'Ercole

Rédacteur chez Bleu Pétillant

Partager sur les réseaux
S'abonner à la newsletter


Nos autres articles :

image d'une personne qui écrit sur son ordinateur

Perfectionner son inbound marketing : MQL versus SQL ?

Perfectionner son inbound marketing : MQL versus SQL ? Il y a quelques siècles, sans autre distinction, un client était un client et un non-client était un non-client. Au fil des années, la volonté de classifier le parcours de vente avec plus de nuances a fait du chemin. Désormais, sur le spectre qui s’étire du

stratégie inbound

Par où commencer ma stratégie d’Inbound Marketing ?

Par où commencer ma stratégie d’Inbound Marketing ? Deux mots se marient de plus en plus souvent dans ce que vous lisez, ce que vous voyez, ce que vous entendez : Inbound à ma gauche, Marketing à ma droite. Que signifie concrètement cette alliance ? En quoi cette approche du consommateur se distingue-t-elle de la