logo de Bleu Pétillant

Le métier de rédacteur web, de quoi parlons-nous ?

Pour Martin, Suzanne et Augustine, les choses sont simples. Le premier est plombier, la deuxième est coiffeuse et la dernière est chapelière. Quand on fait les présentations, un seul mot suffit pour comprendre la nature de leur travail.

Mais que dire de Florimont Triboulet qui est rédacteur web ? Dans la salle, avons-nous tous compris ce qu’il fait ? Oui, répondit l’assemblée : il rédige des articles pour le web.

Alors certes, on peut le dire comme ça, mais il nous a semblé opportun de creuser un peu. En quoi consiste le job de façon plus précise ? Entre son café du matin et le moment où sa journée se termine, que fait donc notre ami Florimont, rédacteur web et fier de l’être ?

 

Communiquer par l’écriture !

 

Le métier de rédacteur existe depuis la nuit des temps, ou presque. Grâce au 6ème album d’Astérix, chez Cléopâtre, l’image du scribe qui taille ses hiéroglyphes dans la pierre nous est familière.

Ainsi donc, nous le savons : depuis qu’on peut marier des symboles pour ficeler des mots, il existe un truc formidable : ça s’appelle l’écriture. Grâce à elle, on peut communiquer en créant des documents qui « parlent ».

Fort logiquement, le taillage de mots est devenu un métier. Il y a donc des gens qui sont payés pour le faire : les journalistes, les écrivains, les blogueurs, les greffiers, les assistants administratifs … et ceux que nous nous réjouissons de mettre à l’honneur dans ces lignes : les rédacteurs web.

 

Rédiger pour le web, mais encore ?

 

La particularité de ce métier scriptural relève de son affixe « web ». Le métier dont nous parlons consiste donc à produire des textes qui seront publiés dans un contexte particulier : l’incontournable internet.

Dans cet univers – que certains appellent encore la toile -, il y a des trucs et des ficelles à connaître pour poser les mots sans oublier un objectif essentiel : se rapprocher du seuil de visibilité espéré par le commanditaire.

À titre personnel, rien n’empêche d’écrire sur le web pour le plaisir des mots, mais quand on évoque l’écriture web sous un angle professionnel, les choses sont différentes.

Pour le métier dont nous parlons, c’est l’efficacité qui doit gouverner.

 

SEO, l’efficacité garantie sur le web

 

Efficacité, visibilité, performances, résultats.

D’une façon ou d’une autre, ces 4 mots seront prononcés par l’entreprise qui sollicite l’intervention d’un rédacteur web pour écrire le contenu de son site et/ou des articles pour son blog.

Face au clavier, le rédacteur web doit donc intégrer des notions qui dépassent le simple plaisir d’aligner des mots : cible, audience, objectifs …

Il y a un parfum de mathématiques dans l’écriture web, une espèce d’efficacité programmée que le rédacteur doit intégrer dans sa méthode de travail.

Et cette méthode porte un nom : SEO, pour Search Engine Optimization. Les 3 lettres SEO traduisent donc l’obsession du rédacteur web : attirer l’œil des moteurs de recherche.

 

Pas vu, pas pris ! 

 

Pour un enfant qui joue à cache-cache, le « pas vu pas pris » est un synonyme de victoire éclatante.

Sur le web, c’est tout l’inverse : quand un article entre dans la catégorie « pas vu pas pris », c’est synonyme de naufrage. Sans ses bouées SEO, son destin est hélas tout tracé : il va se noyer dans les abysses du web et les moteurs de recherche ne le trouveront jamais.

Nous sommes donc au regret de vous annoncer la très triste nouvelle : malgré ses dantesques qualités, votre merveilleuse tondeuse solaire fera chou blanc si le texte qui en vante les mérites ne tombe jamais sous les yeux des internautes.

 

L’écriture SEO en quelques mots

 

Nous n’allons pas revenir ici sur tous les éléments et tous les codes qui permettent de réaliser des articles SEO (lien à créer), car le sujet a déjà fait l’objet d’un autre article sur notre blog.

Retenons simplement l’essentiel : le rédacteur web est tenu de structurer les articles d’une certaine façon, en plaçant des balises et des mots-clés de manière judicieuse, afin de signaler sa présence aux différents moteurs de recherche, à commencer par Google, l’incontournable.

La phrase que vous venez de lire est un exemple de la méthode à suivre. Elle associe 6 éléments qui font partie du champ lexical de notre sujet : l’écriture web. Les moteurs vont détecter cette pertinence et notre article gagnera en visibilité, au fil des recherches effectuées sur le sujet : comment trouver un rédacteur web, écriture SEO c’est quoi, comprendre les moteurs de recherche, etc.

Les mots en gras jouent sur deux tableaux : ils attirent l’attention des moteurs tout en améliorant le confort de lecture des humains, à condition de ne pas en abuser.

 

Un gros travail de recherche en amont

 

Avant même de commencer son article, le professionnel du langage web doit réaliser deux missions de documentation :

  •   La première – comme pour n’importe quelle rédaction – consiste à rassembler les informations qui lui permettront de réaliser un article cohérent et instructif. La qualité d’un article repose pour une bonne partie sur la valeur ajoutée de son contenu.
  •   La deuxième, spécifique au web, consiste à identifier et quantifier les requêtes émises par les internautes sur le sujet à traiter. Ce travail permettra d’identifier les mots-clés qui devront immanquablement apparaître dans l’article pour doper sa visibilité. Pour lister ces mots décisifs, il existe une panoplie d’outils et chaque rédacteur a ses petites préférences. Nous reviendrons certainement sur le sujet à l’occasion.

 

Où exercer le métier de rédacteur web ?

 

L’un des avantages du métier, c’est qu’il ne faut pas beaucoup de matériel pour l’exercer : un ordinateur suffit. Avec une bonne bécane portable sous le bras, le métier peut s’exercer à toute heure et en tout lieu, ce qui explique peut-être le nombre de personnes qui l’exercent en freelance.

Le métier offre aussi des débouchés dans les agences de communication, voire dans les agences spécialisées, de plus en plus nombreuses. Tout ceci sans oublier les professionnels intégrés dans les entreprises qui accordent une importance vitale à leur website.

 

Un travail souvent solitaire, mais … 

 

Ceux qui exercent le métier en freelance souffrent parfois d’un petit sentiment d’isolement. À l’inverse de l’écrivain qui se réjouit souvent d’être tout seul avec sa bouteille thermos et son clavier dans sa tanière, le rédacteur web n’a que rarement le choix de ses sujets, ce serait trop beau.

Il lui arrive donc parfois de se sentir un peu paumé en faisant des recherches sur des sujets qui sont loin de le passionner, voire des topics qu’il ne maîtrise pas.

Dans ces cas-là, il est bon d’avoir un petit réseau de contacts avisés. Un rapide échange de vues avec un autre rédacteur suffit parfois pour trouver un angle auquel on ne pensait pas. Et hop, l’inspiration revient. Et le moral aussi.

 

Une agence à taille humaine

 

C’est donc le conseil que nous donnons volontiers à tous ceux qui veulent exercer ce métier : faites la démarche d’entrer en contact avec quelques confrères.

Cela vous permettra d’échanger régulièrement des impressions et même de partager des services, au grand bénéfice de vos clients : une relecture, une correction, une petite idée en plus…

Voilà une mine d’astuces et d’améliorations dont on se prive quand on travaille tout seul dans son coin. C’est en identifiant ces petites lacunes que nous avons décidé de créer Bleu Pétillant, notre petite agence à taille humaine.

Pour toutes les commandes d’écriture, nous travaillons en équipe, en partageant la mission. Chacun-chacune se focalise sur l’un des tiroirs – collecter les infos, lister les mots-clés, préparer la structure, écrire, relire, améliorer – avant de poser le point final.

En s’épaulant pour nos clients, tout le monde y trouve son compte !

Nathan D'Ercole

Nathan D'Ercole

Rédacteur chez Bleu Pétillant

Partager sur les réseaux
S'abonner à la newsletter


Nos autres articles :

SEO, SEA, SMO : quelles sont les différences ?

SEO, SEA, SMO : quelles sont les différences ? Inbound Marketing Dans la course à la visibilité sur internet, de nombreuses stratégies ont peu à peu fait surface, toutes parées de leurs propres outils. Cette diversité de techniques a donné naissance à un véritable jargon. Complexe, étendu, limite barbare, il se nourrit d’anglicismes, d’abréviations et

à qui s'adresse inbound marketing

À qui s’adresse l’inbound marketing ?

À qui s’adresse l’inbound marketing ? Sur le net, entretenir le lien avec les clients et lutter pour rester visible est une vraie gageure au quotidien ! Et tout le monde sait que la concurrence est féroce.  Or, l’inbound marketing est l’approche du marketing digital la plus plébiscitée depuis ces dernières années.  En 2020, 64%

Newsletter et emailing : un même outil pour deux méthodes différentes

Newsletter et emailing : un même outil pour deux méthodes différentes Inbound Marketing Dans le domaine du marketing, l’utilisation de l’adresse mail a clairement supplanté celle de nos bonnes vieilles boîtes aux lettres. Ce sont donc maintenant ces premières qui sont assaillies de contenus : et parmi ces contenus, se mêlent “newsletters” ou simple “emailing”.