5 idées pour sa prospection commerciale quand on commence son activité

5 idées pour sa prospection commerciale quand on commence son activité

Quand on commence son activité, il est parfois très difficile de se constituer une clientèle. Et pour cause : la concurrence est féroce ! Entre les freelances débutants qui sont en capacité de casser les prix et les entreprises historiques qui captent la clientèle la plus exigeante et la plus disposée à mettre la main au portefeuille, il n’est pas évident de trouver sa place.

Mais ne vous inquiétez pas : avec un peu de méthode, de patience et de travail, vous allez trouver votre chemin.


1. Commencer sa prospection : mobiliser son réseau informel et l’informer de son début d’activité

 

Ça y est, vous avez décidé de vous lancer à votre compte ! C’est donc le moment, dans un premier temps, d’éplucher votre carnet de contacts pour faire savoir à chacun-chacune ce que vous faites.

 

 

Contacter la famille, les voisins et les amis !

 

La tension monte et il va falloir prendre votre courage à deux mains pour avancer. Vous n’avez pas envie de passer pour un gros relou… Alors comment contacter vos proches ?

La solution est à la fois très simple et très difficile pour beaucoup d’entre nous. Respirez un bon coup et décrochez votre téléphone. L’objectif est de prendre des nouvelles des uns et des autres et d’en profiter pour leur parler de vous.

“Tiens tonton, je t’appelle parce que tu sais, la dernière fois, je t’avais parlé du fait que je me tâtais pour commencer mon activité… Eh bien c’est chose faite ! …”

Tout simplement !

Il n’y a plus qu’à discuter un peu pour prendre la température et lui assurer que vous êtes pleinement disponible pour répondre à ses besoins … et que vous pourriez naturellement lui proposer un tarif préférentiel. Si vous souhaitez qu’on vous prenne au sérieux il va falloir vous constituer un portfolio et aller chercher des références, alors soyez souple et généreux pour commencer.

Après ce premier entretien, les suivants seront de plus en plus faciles, vous verrez ! 🤗

Car vous connaissez aussi peut-être un voisin qui vous a parlé d’un vieux projet qu’il a en tête depuis longtemps. Il est temps d’aller le voir pour réactiver chez lui quelques envies, ou simplement pour savoir où il en est…


Cherchez à discuter et non pas à vendre

 

Être entrepreneur, c’est bien sûr vendre des choses mais surtout aider des gens à répondre à leurs besoins. Bien sûr, c’est dur de garder ça en tête, parce que vous voulez absolument de la clientèle et générer de l’activité.

Mais restez le plus simple possible. Allez chercher le contact et identifiez les besoins sans être obnubilé par votre carnet de commandes. Si le besoin est prégnant chez votre interlocuteur, vous aboutirez sans doute à un résultat. Mais si vous la jouez rouleau-compresseur, cela ne vous aidera pas à être pris au sérieux et à être considéré comme un vrai professionnel.

 

Réseau communal et journal du coin

 

Il existe tout un réseau communicationnel traditionnel autour de vous.

Allez à son contact !

Vous commencez votre activité, alors n’hésitez pas à vous présenter à la mairie pour montrer aux employés communaux ce que vous savez faire. Pourquoi d’ailleurs ne pas commencer par leur proposer quelques prestations ou produits gratuits pour faire valoir votre présence ?

Peut-être qu’une petite gazette existe dans votre commune. N’hésitez pas à contacter le comité de rédaction pour leur demander s’ils seraient intéressés par une petite interview de vous. Ça se fait beaucoup dans le milieu, et les résultats sont plutôt probants.

 

2. Réseaux sociaux

 

Des réseaux professionnels comme Linkedin permettent de se mettre en contact avec des professionnels de tout secteur. N’hésitez pas à y faire un tour, réaliser régulièrement des posts et réagir à ceux des autres. Vous risquez d’être étonné par la fécondité des contacts à développer. Regardez la correctrice/écrivaine Mélany Bigot par exemple, qui a explosé sur ce réseau social en parlant d’orthographe (sujet pas hyper sexy de prime abord 😆) !

Vous pouvez aussi commencer un compte instagram et publier régulièrement pour élaborer un feed de qualité qui attire du monde.

Lancez votre chaîne youtube pour proposer du contenu qui intéressera votre public ! Cela pourrait vous faire une pub très efficace.


3. Site internet et SEO

 

Vous démarrez votre activité ? Il va falloir vous créer un site internet.

Aujourd’hui, ce n’est plus vraiment un luxe, mais une obligation. Simple site vitrine pour l’un, site e-commerce pour l’autre. Vos besoins peuvent être identifiés par des personnes compétentes dans ce domaine. Alors n’hésitez pas à contacter des agences de communication. Elles se feront un plaisir de vous prêter main forte !

Notamment pour créer une bonne stratégie SEO et vous rendre durablement visible sur les moteurs de recherche, grâce au référencement naturel.

 

4. SEA

 

Le SEA est la publicité payante sur internet. Cela peut très bien se faire à travers les moteurs de recherche (Google ads), comme à travers les réseaux sociaux (linkedin ou facebook ads…).

Pour explorer ce canal, il est utile d’avoir quelques connaissances sur le monde digital et un peu d’argent en portefeuille. C’est l’un des moyens reconnus pour obtenir des résultats à court terme. Sans accompagnement, il peut être difficile et risqué de s’engager dans cette voie, mais avec une formation adaptée, vous pourriez faire des miracles.


5. Mailing

 

Le mailing consiste à envoyer une série de mails à des adresses mail de professionnels (si vous faites du B2B) afin d’établir des contacts. Vous n’aurez pas de résultats-éclairs, mais en gérant attentivement la cadence et le contenu progressif de vos envois, vous pourriez être surpris par les retours à moyen terme. Pas mal de boîtes permettent ce genre de prospection, pensons ici à Datananas ou encore Corporama, entre autres exemples. Avec la loi RGPD, il peut être très compliqué de mettre en oeuvre ce genre de dispositif pour le B2C. Mais en récoltant des adresses mails grâce à du contenu de qualité sur son site internet, il est possible de s’en sortir. Alors, renseignez-vous bien avant de vous lancer !

 

Idée bonus : Créer des partenariats avec d’autres entrepreneurs !

 

Vous vendez des porte-savons ? Alors allez chercher des partenaires qui vendent des savons ! Créer des alliances sur une logique complémentaire n’est jamais une mauvaise idée.

Pour ce faire, participez à des événements où se réunissent les professionnels de votre secteur et discutez ! Pourquoi ne pas y réserver votre stand ?

 

 

Toutes les idées que nous venons de survoler sont intéressantes une à une. Mais il vaut mieux les inclure dans une stratégie globale pour piloter vos canaux d’acquisition d’une façon cohérente, équilibrée sur la durée. C’est comme cela que vous serez le plus efficace !

La prospection est un travail fastidieux et de longue haleine. Ne perdez pas espoir. Si vous n’avez pas les résultats escomptés, il vous faudra peut-être suivre une formation plus spécifique pour remédier à ce problème.

Si vous ressentez un besoin d’accompagnement pour accélérer les effets de votre prospection et de votre communication, n’hésitez surtout pas à nous contacter !


⚠️ Attention ! ⚠️

N’oubliez pas qu’avant de penser à la prospection vous devez…

Réaliser un travail sur votre offre.
Comprendre la clientèle que vous visez précisément.

Sans ça, vous risquez de partir à la dérive ! Alors, peut-être qu’il vous faudra entre autres vous constituer un persona ! 🧐

Nathan D'Ercole

Nathan D'Ercole

Rédacteur chez Bleu Pétillant

Partager sur les réseaux
S'abonner à la newsletter


Nos autres articles :

SEO, SEA, SMO : quelles sont les différences ?

SEO, SEA, SMO : quelles sont les différences ? Inbound Marketing Dans la course à la visibilité sur internet, de nombreuses stratégies ont peu à peu fait surface, toutes parées de leurs propres outils. Cette diversité de techniques a donné naissance à un véritable jargon. Complexe, étendu, limite barbare, il se nourrit d’anglicismes, d’abréviations et

Graphique chiffres SEO

Le netlinking est-il indispensable pour un bon référencement naturel (SEO) ?

Le netlinking est-il indispensable pour un bon référencement naturel (SEO) ? Pour mettre toutes les chances de votre côté en matière de référencement naturel, il est essentiel d’orchestrer la musique dans le bon sens.  Dans cette partition, le netlinking est l’une des actions SEO que les consultants affectionnent particulièrement. Et ils n’ont pas tort !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *